Porträt des Künstlers Wassily Kandinsky

Wassily Kandinsky

1866-1944, expressionniste abstrait, cofondateur du collectif d’artistes "der blaue Reiter" (le cavalier bleu)

Comme nul autre auparavant, Kandinsky écrivit "l’alphabet de l’art du 20ème siècle". À travers sa peinture abstraite, il fût capable de transmettre la force originelle de la couleur et de la composition sans être distrait par la représentation d’objets. Selon lui, on ne peut concevoir et représenter le mystère qu’est LA VIE qu’à travers l’entrechoquement abstrait de la couleur et de la forme graphique.

Wassily Kandinsky est né en 1866 à Moscou et décéda en 1944 à Neuilly-sur-Seine. L’économiste et docteur en droit décida en 1896, en même temps que son déménagement à Munich, de se consacrer définitivement à l’art et commença des études dans ce domaine. C’est à l’école du collectif d’artistes "Phalanx", qu’il fonda lui-même en 1901, qu’il rencontra Gabriele Münter, devenue plus tard sa compagne durant ses années munichoises. Ses nombreux voyages à travers l’Europe et à Tunis marquèrent par leurs différentes impressions ses moyens d’expressions figuratifs. En 1909, Gabriele Münter acheta une maison à Murnau, ce qui marqua le début d’un long séjour dans les montagnes et à Munich.

Les premières peintures que Kandinsky produisit à Munich sont largement influencées par l’Art nouveau et l’art populaire russe, dont les thèmes féériques influèrent longtemps sur ses œuvres. Les peintures sous verre du cofondateur de la "Neue Künstlervereinigung München" et du "cavalier bleu" de 1911 reflètent les impressions de Kandinsky de la tradition artistique populaire de la Bavière.

Durant la Première Guerre Mondiale, le russe se retira à Moscou, avant de retourner en Allemagne en 1922, où il participa grandement, notamment en tant que professeur, au Bauhaus de Weimar et de Dessau. Finalement, Kandinsky déménagea à Paris, et, à partir de 1933, vécut avec sa femme, avec qui il s’était marié lors de son retour en Russie, dans la métropole au bord de la Seine jusqu’à la fin de sa vie.

On retrouve les traces de la rencontre avec les constructivistes russes dans l’œuvre de Kandinsky à travers la géométrisation et les lignes, en tension dynamique les unes avec les autres. Dans ses écrits théoriques, il présenta l’étude fondamentale de l’harmonie dans l’art abstrait.

L’observateur découvre l’étroite liaison de la musique et de la peinture, non seulement à travers ses œuvres, mais également à travers le compositeur qu’était Kandinsky: "La couleur est la touche. L'œil est le marteau. L'âme est le piano aux cordes nombreuses. L'artiste est la main qui, par l'usage convenable de telle ou telle touche, met l'âme humaine en vibration."

Filtre
Trouvé: 102