Remise de Pâques chez ars mundi - 6,5 % de réduction sur les achats en ligne (à l'exception des livres, des calendriers et des chèques-cadeaux) - 21 février 2024 - 3 mars 2024
Remise de Pâques chez ars mundi - 6,5 % de réduction sur les achats en ligne (à l'exception des livres, des calendriers et des chèques-cadeaux) - 21 février 2024 - 3 mars 2024
Giovanni da Bologna:
Sculpture "Le cheval des Médicis" (1594), version en bronze collé
Giovanni da Bologna:
Sculpture "Le cheval des Médicis" (1594), version en bronze collé

Brève info

réplique de musée | bronze collé | socle : marbre | hauteur 26 cm | longueur 22 cm

TVA incluse plus Livraison

Réf. produit IN-262901

Delai de livraison : Disponible immédiatement

Sculpture "Le cheval des Médicis" (1594), version en bronze collé
Giovanni da Bologna: Sculpture "Le cheval des Médicis" (1...

Description détaillée

Sculpture "Le cheval des Médicis" (1594), version en bronze collé

Plein de force et de grâce - un chef-d'œuvre virtuose de l'un des sculpteurs les plus importants et les plus influents du maniérisme : Giovanni da Bologna, artiste de la cour du duc Cosimo I de Medici. Fin de la Renaissance, XVIe siècle.
Original : Liechtenstein, collection princière. Réplique en polymère de l'ars mundi museum, coulée à la main, avec une surface bronzée. Hauteur avec piédestal en marbre 26 cm. Longueur 22 cm.

A propos Giovanni da Bologna

1524-1608

Jean de Bologne, italianisé en Giovanni da Bologna et surnommé Giambologna, était l’apprenti de Michel-Ange et le représentant principal du maniérisme, à la jonction entre la Renaissance et le début du baroque.

Son art est une fusion d’influences, locales, antiques et michélangelesques. Outre les grandes sculptures en marbre et en bronze, les statuettes constituent une part essentielle de son œuvre.

De 1544 à 1550, il était l’élève de Jacques Dubroeucq à Mons. De nombreux artistes devenus d’importants maîtres se sont formés dans son atelier, venus en partie d’Allemagne et de son pays d’origine, l’Italie (Hans Reichel, Hubert Gerhard, Adriaen de Vries, Pierre Franqueville, Pietro Tacca et bien d’autres). L’artiste s’installa à Florence et devint ensuite le sculpteur officiel de la cour des Médicis.

Dans toute l’Europe, la haute noblesse se disputait ses œuvres. Le nombre conséquent d’œuvres sorties de l’atelier de Giambologna est unique. Le pape lui a décerné l’ordre du Christ et l’empereur lui-même l’a anobli. Jusqu’à sa mort en 1608, Bologna resta au service des Médicis à Florence.

Recommandations